Pharmacien
Les études

Le déroulement des études de pharmacie

Avant d’être diplômé en pharmacie, plusieurs étapes sont à franchir. La plus difficile est le concours, suite à la PACES, pour intégrer la faculté de pharmacie.

Le cursus d’études du pharmacien est découpé en plusieurs étapes. Après l’obtention du concours, l’étudiant prépare le diplôme de formation générale en sciences pharmaceutiques (DFGSP), en intégrant la L2 et la L3. Ce diplôme ne suffit pas pour exercer le métier de pharmacien.

L’étudiant doit poursuivre ses études, pour préparer le diplôme de formation approfondie en sciences pharmaceutiques. Une fois ce diplôme obtenu, il doit choisir sa spécialisation entre officine, industrie et hôpital, afin d’intégrer un cycle court pour décrocher son diplôme de docteur en pharmacie ou un cycle long, pour se lancer dans la recherche.

Le PACES et le diplôme de formation générale en sciences pharmaceutiques

1/ LA PACES

La Première Année Commune des Etudes de Santé (PACES) est l’année d’études en pharmacie, durant laquelle l’étudiant passe le concours. Non spécialisée, elle permet d’acquérir les bases théoriques, avec des matières sur la santé et la médecine, telles que la biochimie, la biophysique, la biostatistique, la biologie...

La PACES se déroule en 2 temps :

Le pourcentage d’admis reste faible : le taux est inférieur à 20%. L’année de PACES demande énormément de travail personnel et il n’est pas rare de redoubler voire tripler sa première année, afin d’être reçu dans la spécialité de son choix.

En fonction des universités, les étudiants reçus au concours peuvent faire un stage en officine, l’été précédant la rentrée universitaire, via une convention de stage, afin d’avoir une première expérience professionnelle. Suite à la réussite de sa PACES, l’étudiant intègre la faculté de pharmacie.

2 / La L2 du DFGSP

Durant cette 2ème année universitaire, des enseignements fondamentaux et optionnels sont dispensés en cours magistraux et/ou travaux pratiques (TP) comme la chimie analytique, les mathématiques appliquées aux sciences pharmaceutiques, la biologie cellulaire et la fabrication d’un herbier...

L’enseignement d’une langue vivante est également dispensé. L’étudiant doit faire un stage en officine durant 6 semaines.

3/ La L3 du DFGSP

La 3ème année universitaire se déroule sur le même modèle, avec des matières comme la pharmacologie, pharmacochimie, immunopathologie, parasitologie, hématologie... L’étudiant doit valider ses 2 semaines de stage, au cours de sa 3ème année.

Après 3 années d’études, suite à un contrôle des connaissances, via un épreuves écrites de partiels, des oraux ou des contrôles continus, il décroche l’équivalent de la licence de pharmacie L3, le diplôme de formation générale en sciences pharmaceutiques.

A la fin de cette année, il doit faire son premier choix d’orientation professionnel entre officine et industrie. Des unités d’enseignement spécialisées seront dispensées au cours de la 4ème année.
ZONE H5

Le diplôme de formation approfondie en sciences pharmaceutiques (DFASP)

La 4ème année a un tronc commum de matières avec la 3ème année. L’étudiant est interrogé, par le biais de contrôles continus et de partiels, sur des matières comme la biochimie, la biopharmacie, le droit et l’économie de la santé, les interactions médicamenteuses...

Le futur pharmacien doit faire 2 semaines de stage, en officine, pour approfondir ses connaissances. De la 2ème à la 4ème année, il peut, s’il souhaite s’orienter vers la recherche, bénéficier de 150 heures de stage, chaque année, au sein d’une équipe de recherche.

A la fin de l’année, l’étudiant doit choisir entre 3 filières : l’officine, l’industrie et le SHUR (pharmacie hospitalière et recherche). Si l’étudiant valide son année, il décroche son diplôme de formation approfondie en sciences pharmaceutiques (DFASP), équivalent au master.

Le 3ème cycle des études en pharmacie

La 5ème année est une année charnière appelée “année hospitalo-universitaire”. L’étudiant partage son temps entre son stage et les cours :

A la fin de l’année, l’étudiant doit opter soit pour un cycle court, avec lequel il ne lui reste qu’une année d’études, avec 6 mois de stage et une thèse, pour l’obtention du diplôme de docteur en pharmacie, à la fin de ses 6 années d’études.

Le pharmacien peut opter un cycle long, tourné vers la recherche, avec 7 années d’études ou l’internat, avec 9 années d’études.